Interview de Meghan Markle et Harry : la famille royale britannique essuie une nouvelle crise
L’interview-événement a tenu ses promesses : interrogés par Oprah Winfrey, la reine des talk-shows américains, dimanche 7 mars, sur la chaîne CBS, Meghan Markle, 39 ans, et son mari, le prince Harry, 36 ans, ont lancé quelques grenades dégoupillées contre la famille royale britannique, que celle-ci aura du mal à parer, et qui donnent l’image d’une institution excessivement traditionaliste, voire institutionnellement raciste, incapable de faire prendre la greffe avec une jeune actrice américaine métisse.
« C’est une fois que nous avons été mariés [en mai 2018] que tout a empiré, quand j’ai compris que je ne serai pas protégée et qu’ils [l’entourage de la famille royale] étaient prêts à mentir pour protéger d’autres membres de la famille royale », a ajouté Meghan.
Interview de Meghan et Harry : guerre de communication toxique au cœur de la monarchie britannique.
Harry, costume clair et air grave, a expliqué, quant à lui, à quel point il se trouvait « pris au piège » dans sa propre famille avant de rencontrer sa future femme, et que son père, Charles, a refusé de lui parler quand il lui a annoncé sa volonté de quitter le pays avec sa femme.
« Mon père et mon frère sont prisonniers » du système, a-t-il dit.
Il vous reste 68.55% de cet article à lire.
La suite est réservée aux abonnés.